Moraz.fr - Soins dermo-cosmétiques

Sondage

Bouche à oreille
Prospectus
Recherche internet
Prescription
Presse
Autres

Vous avez pris la décision avec votre conjoint d’avoir un enfant. Les mois passent et toujours rien, vous commencez à vous angoisser.

Voici quelques éléments qui vous permettront de comprendre pourquoi il ne faut pas paniquer dès les premiers mois et quand faut il aller consulter son gynécologue.

 

  1. PLUSIEURS FACTEURS

Il existe plusieurs facteurs qui affectent les chances de concevoir un bébé parmi lesquels :

·         l’âge de la mère ;

·         l’âge du père ;

·         la date des rapports ;

·         la régularité des rapports ;

·         la méthode contraceptive antérieure ;

·         …

En effet, il faut savoir que la fertilité féminine est à son apogée à 20 ans. Elle entre dans une phase de décroissance entre 30 et 35 ans, puis en forte décroissance après.

Il est donc évident que plus l’âge de la mère est élevé plus le délai pour tomber enceinte augmente. Par exemple, il faut plus de 3 ans à une femme de 35 ans ayant des rapports réguliers et sans contraceptifs pour tomber enceinte.  Alors qu’à 25 ans, le délai moyen de conception est estimé entre 3 et 6 mois du fait que le taux de probabilité pour tomber enceinte est de 25% à chaque cycle.

De même la fertilité de l’homme décroît avec l’âge, à partir de 35 ans également.

On estime que le délai moyen pour aboutir dans son projet de conception est de 9 mois.

Pour mettre toutes les chances de vote côté, une fois la décision prise, il faut avoir des rapports réguliers (tous les deux jours, soit la durée de vie des spermatozoïdes), en se focalisant notamment sur la période d’ovulation (pensez à utiliser un test d’ovulation), qui est la période la plus favorable pour qu’une femme tombe enceinte. Bien évidemment, vous devez arrêter tous les contraceptifs : pilule, stérilet, préservatifs…

Afin de vous aider dans ce beau projet, il existe des aides à la conception comme le kit de conception, des gels fertilisants ainsi que les tests d’ovulation.

Ne paniquez pas car le stress est un facteur psychologique ayant des effets négatifs dans la quête de grossesse !

 

  1. DELAIS APRES LES CONTRACEPTIFS

Il existe plusieurs types de contraception : pilule, stérilet, préservatifs, cape cervicale… .
Ne pas tomber enceinte immédiatement après avoir arrêté sa méthode de contraception n’a rien d’anormal bien au contraire.

La prise de la pilule est pratique mais a pour effet de créer artificiellement vos cycles menstruels. Il va donc falloir laisser à votre organisme le temps de recréer vos cycles menstruels naturels.
Le délai pour tomber enceinte est donc rallongé et tourne autour de 5 mois.

L’utilisation d’un stérilet ou de préservatifs vous permettra à l’arrêt de l’utilisation complète des ces moyens de contraceptions de réduire le délai d’attente moyen à 2/3 mois. Ces chiffres sont indicatifs.

Mais il est clair que, quand vous ne voyez pas le moment se concrétiser, vous commencez à vous poser des questions :

Sui-je stérile ? Est-il stérile ? Quel est le problème ? Dois-je aller voir mon gynécologue ?

 

3. ALLER VOIR VOTRE GYNECOLOGUE

Attendez au moins un an !
Si au bout d’un an, après avoir arrêté votre contraceptif et avoir eu des rapports réguliers pendant votre période féconde, vous n’avez pas de résultat, il est temps de consulter votre gynécologue.

Celui-ci commencera par vous faire des examens pour vérifier s’il n’y a pas de problèmes au niveau de vos organes, puis au niveau de votre stérilité. Il fera la même chose le cas échéant pour votre conjoint.
Si tout est normal, il pourra vous orienter vers un psychothérapeute pour voir s’il n’y a pas de blocage dans votre inconscient.

Après plusieurs visites, il décidera également s’il vous prescrit un traitement pour favoriser la fécondation.

FAITES PREUVE DE PATIENCE ET N’OUBLIEZ PAS TOUT ARRIVE A POINT A QUI SAIT ATTENDRE.

View comments about this article


top