Moraz.fr - Soins dermo-cosmétiques

Sondage

Bouche à oreille
Prospectus
Recherche internet
Prescription
Presse
Autres

Nausées et vomissements sont des maux très courants chez la femme enceinte, surtout durant le premier trimestre de grossesse. Quelles en sont les causes et comment y remédier ?

Les nausées et vomissements de la grossesse (NVG) peuvent avoir des effets considérables sur le bien-être et sur les activités quotidiennes de la femme enceinte. Même si les femmes en souffrent depuis des siècles, on n’en connaît toujours pas les mécanismes ou les causes exactes.

Les NVG sont probablement attribuables à plusieurs facteurs combinés : la variation brutale du taux d’hormones ainsi que la pression de l’utérus sur le diaphragme sont notamment évoquées.

Autre hypothèse, afin de protéger l'embryon très fragile pendant le 1er trimestre de la grossesse, le corps humain a fabriqué un système de défense : une très grande sensibilité aux odeurs. Cet odorat surdéveloppé irait de pair avec la théorie qui dit que les nausées seraient liées à un mécanisme ancien visant à protéger l'embryon des poisons. Ainsi, plusieurs études révèlent que les femmes ayant des nausées présentent un taux plus faible de fausses couches ou d'anomalies héréditaires que les autres.

Ces NVG peuvent survenir à n'importe quel moment de la journée. Certaines femmes auront des NVG de courte durée, mais la plupart des femmes en souffriront pendant plusieurs semaines. En général, les NVG débutent entre la 4e et la 6e semaine de la grossesse et se terminent, dans la moitié des cas, entre la 14e et la 16e semaine de la grossesse. On estime qu'environ que 90 % des femmes n'ont plus de nausées à partir du 4e mois de grossesse.

Malheureusement, pour certaines femmes, les NVG se prolongent tout au long de la grossesse.
Certains spécialistes ont également constaté que les nausées sont plus fréquentes chez les femmes de moins de 35 ans, les obèses, les non-fumeuses et lors d'une première grossesse.

L'hyperémèse gravidique (HG) est considérée comme une complication rare de la grossesse et se traduit par 5 à 10 vomissement quotidiens.est la forme la plus grave des NVG. Cette pathologie concerne de 0,3 % à 2 % des femmes enceintes.

Quelques conseils pour soulager vos symptômes de NVG :

Enceinte, l’usage des médicaments est très limité, cependant, dans certains cas, les médecins proposent des traitements médicamenteux. Voici en vrac les conseils les plus classiques, à vous de voir ce qui vous soulage.
- Mangez des biscuits salés quinze minutes avant de vous lever le matin.
- Prenez des repas légers, mais de façon plus fréquente (par exemple, à toutes les 2 ou 3 heures).
- Évitez les odeurs fortes.
- Levez-vous lentement et ne vous allongez pas immédiatement après avoir mangé.
- Ne sautez pas de repas inutilement.
- Buvez ½ heure avant ou ½ heure après les repas. Évitez de boire pendant les repas.
- Buvez environ 8 verres d'eau au cours de la journée pour ne pas vous déshydrater.
- N'hésitez pas à manger ce que vous voulez, au moment où vous en avez envie, même s'il s'agit de nourriture qui ne fait pas partie de votre alimentation habituelle.
- Essayez de manger des aliments froids plutôt que chauds (ils sentent souvent moins fort que les aliments chauds).
- Si vous êtes incommodée par l'odeur des aliments, essayez d'avoir une bonne circulation d'air dans la cuisine.
- Lorsque c'est possible, demandez à quelqu'un de préparer les repas.
- Les nausées peuvent augmenter avec le surmenage. Essayez de vous reposer plus souvent et faites de petites siestes au cours de la journée.
- Nos grands-mères conseillent fortement certains aliments qui sont censés alléger la nausée, tels que la limonade, le soda au gingembre et le melon d’eau ;
- Évitez les aliments épicés ou riches en matières grasses.
- Ayez recours aux médecines douces, notamment les tisanes ou les comprimés au gingembre, l’acupuncture et l’acupression.

View comments about this article


top