Moraz.fr - Soins dermo-cosmétiques

Sondage

Bouche à oreille
Prospectus
Recherche internet
Prescription
Presse
Autres

Le magazine Prescrire traite de ce thème dans son numéro de Septembre afin d’alerter les femmes enceintes sur l’augmentation de différents risques pour leur futur bébé.

Cet article s’appuie sur une étude américaine réalisée en 2011 mettant en exergue des résultats inquiétants avec une augmentation sans équivoque du risque d’autisme (par 2) chez les bébés dont les mères ont pris certains antidépresseurs durant leur grossesse. Ces médicaments pourraient entraîner également des troubles psychomoteurs pour les bébés concernés.

D’autres symptômes ont été mis en lumière comme les troubles du sommeil chez les bébés exposés. Par contre, aucun élément n’a pu établir qu’il y avait une augmentation des malformations.

anti-drepresseur-grossesse

Le problème est que pendant la grossesse il y a des phases difficiles psychologiquementpour les femmes enceintes. Certaines d’entre elles peuvent faire une dépression plus ou moins forte. Il convient donc au médecin traitant de les suivre attentivement et trouver la meilleure solution personnalisée pour sa patiente en évitant bien évidemment les antidépresseurs mais en ayant toujours en tête le bien-être de la future maman. En effet, ce dernier point est le plus important car une future maman, souffrant psychologiquement pendant sa grossesse et n’étant pas prise en charge, ne sera pas en mesure d’accueillir son bébé comme il le faut et cela aura des répercussions sur ce dernier.

View comments about this article


top