Moraz.fr - Soins dermo-cosmétiques

Sondage

Bouche à oreille
Prospectus
Recherche internet
Prescription
Presse
Autres

Blog Grossesse et Gynecologie MyGyneas

Les différents types de contraceptifs

Publié le : 31/12/2012 13:02:02
Catégories : Actualités Rss feed , Avant ma grossesse Rss feed

Les différents types de contraceptifs

Parce que l’enjeu est important, choisir le bon contraceptif, adapté à vos attentes et votre corps, ne doit pas être fait à la légère. Pour éviter de (re)tomber enceinte, le contraceptif est l’outil idéal mais attention, tous ne protègent pas des maladies sexuellement transmissibles ! Petit décryptage.

Les contraceptifs hormonaux

Ces contraceptifs, comme leur nom l’indique, sont composés d’hormones qui agissent sur votre corps pour empêcher la grossesse. Ils sont composés d’œstrogènes et de progestatifs, qui ont comme effet d’empêcher la pénétration des spermatozoïdes dans le col de l’utérus, d’éviter la nidation d’un éventuel œuf fécondé et de ralentir (voire empêcher) l’ovulation. Différents contraceptifs de ce genre sont disponibles :

  • La pilule : elle est aujourd’hui très répandue chez les femmes. Elle se présente sous la forme d’un petit cachet, s’avale quotidiennement et présente une fiabilité de 99%. Il existe plusieurs types de pilules liés au dosage hormonal : la pilule oestroprogestative et la pilule progestative (demandez conseil à votre gynécologue). Son rôle est d’empêcher l’ovulation. Effets secondaires possibles : prise de poids, maux de tête, saignements légers, douleur aux seins (contre-indications : tabac, diabète et cholestérol). 
  • Le patch : il se dépose sur la peau afin d’y injecter des hormones contraceptives. Il reste efficace une semaine et présente des effets secondaires similaires à ceux de la pilule, avec la possibilité d’une inflammation de la peau là où le patch est collé. 
  • L’implant : un petit bâtonnet rempli de progestérone est injecté dans le bras (sous anesthésie, bien entendu). Avec une fiabilité de 99% lui-aussi, il reste efficace durant trois ans, au terme desquels il doit être remplacé. Les effets secondaires sont les mêmes que pour la pilule. 
  • L’anneau contraceptif : ce contraceptif souple se place dans le vagin et libère des hormones sur une durée de trois semaines. Son retrait déclenche les règles, et l’installation d’un nouveau s’effectue une semaine plus tard. Les effets secondaires sont toujours les mêmes, mais ils sont moins intenses car la concentration en hormones est plus faible. 
  • L’injection de progestatifs :elle s’effectue une fois par mois et évite les effets secondaires de la pilule et autres méthodes, mais peut provoquer une irrégularité des cycles.

Les contraceptifs « locaux »

contraceptif Il s’agit de méthodes pour la plupart ponctuelles, qui s’utilisent lors des rapports sexuels :

  • Le préservatif masculin : avec 97% de fiabilité, le préservatif masculin en latex est le seul moyen contraceptif permettant de se protéger des MST telles que le Sida. Il est à usage unique et doit être manipulé avec précaution pour éviter la rupture lors du rapport. MyGyneas vous propose une gamme complète de préservatifs masculins. 
  • Le préservatif féminin : il est constitué en polyuréthane et s’installe dans le vagin. Il présente les mêmes avantages que le masculin, et est disponible juste dans la rubrique des préservatifs féminins de MyGyneas. 
  • Le stérilet : ce petit appareil se déploie dans l’utérus et peut y rester plusieurs années. Il est conseillé aux femmes ayant déjà eu un enfant (mais ne leur est pas réservé !). 
  • La cape cervicale : elle s’utilise lors de chaque rapport et doit être associée à un spermicide. Installée dans le vagin, elle empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’utérus. Elle permet d’éviter un quelconque effet secondaire mais son efficacité est légèrement plus faible que les autres. Vous pouvez vous procurer une cape cervicale FEMCAP directement sur MyGyneas.

La contraception définitive

Méthode extrême dans la mesure où son application empêche définitivement la grossesse, la contraception définitive s’applique aussi bien aux femmes qu’aux hommes :

  • La ligature des trompes : cette opération permet de sectionner les deux trompes de Fallope. 
  • La vasectomie : elle empêche les spermatozoïdes d’être expulsés lors de l’éjaculation

Partager ce contenu

top