Moraz.fr - Soins dermo-cosmétiques

Sondage

Bouche à oreille
Prospectus
Recherche internet
Prescription
Presse
Autres

Ça y est ! Vous avez pris la décision de faire un enfant !

Il est temps de mettre en pratique ces petites choses qui vont vous permettre de vivre une grossesse sereine.

Tout d’abord il convient  de  définir le moment favorable. En effet, vous  utilisez probablement un contraceptif qu’il va falloir arrêter. Sachez que si vous utilisez la pilule, certains gynécologues conseillent d'attendre pendant quelques cycles, en général 3, avant de se lancer dans l'aventure. D'autres disent qu'il n'y a aucune raison de s'imposer un délai entre l'arrêt de la pilule et la conception. En fait, tout dépend du type de pilule que vous utilisez (mini ou micro-dosée, ou plus lourde...) Tous les autres modes de contraception non hormonaux ne nécessitent pas de délai d'attente. L’étape suivante est maintenant de déterminer votre cycle, pour repérer la période d'ovulation. En effet, bien que le modèle présente le cycle féminin selon un calendrier lunaire basé sur 28 jours, avec une ovulation au 14e jour, chaque femme a son cycle et il est finalement assez peu commun de le voir aussi régulier. (Rappel : le premier jour du cycle correspond au premier jour des règles).

La meilleure façon de repérer la structure du cycle est d'établir une courbe de température. (cf. lien courbe de température). Il se peut que votre cycle soit vraiment irrégulier, avec une durée différente chaque mois, sans que vous puissiez repérer la phase d'ovulation. Il est alors nécessaire de consulter votre gynécologue, pour discuter avec lui la pertinence ou non d'un traitement régulateur.

Quoiqu’il en soit et même s’il n'y a rien de plus intime que la conception d'un enfant, une consultation avec votre médecin permet de faire un bilan général de votre santé (consultation qui s’avère indispensable si vous avez une maladie chronique comme l'hypertension, un diabète, l'épilepsie, un herpès, ou de l'asthme…). Au cours de ce rendez-vous, d'autres facteurs seront également mis en évidence, comme votre passé gynécologique et obstétrique.

À l'issue de cette visite, votre médecin vous prescrira une "petite ordonnance" pour des analyses biologiques, visant à vérifier votre immunité contre certaines maladies (toxoplasmose et rubéole) susceptibles de grosses répercussions sur votre grossesse. (Notez que cette consultation devient particulièrement importante, si un membre de votre famille, ou celle de votre conjoint souffre d'une maladie héréditaire.). La toxoplasmose justement… Si vous êtes immunisée, il n'y a aucune précaution particulière à prendre. En revanche, si vous n'êtes pas immunisée, il conviendra d’adapter votre alimentation.

De manière générale quelques règles d’hygiène de vie sont à observer. Tout d’abord,  une alimentation équilibrée vous permet de vous assurer un bon équilibre en vitamines, oligo-éléments, et sels minéraux. En outre, il peut vous être prescrit un complément en acide folique ou en fer. Par ailleurs, que ce soit pour la période préparant la grossesse, ou pour le bébé par la suite, la consommation de tabac est très fortement déconseillée. Comme pour le tabac, les études montrent que la consommation d'alcool influence négativement la fertilité, et le développement du bébé à naître.

Enfin, deux autres facteurs ont une emprise importante sur la fertilité : le stress et la fatigue.

N’est-il pas plus fréquent de concevoir un enfant lorsqu'on est en vacances, ou pendant la période des fêtes ? (ce qui donne beaucoup de naissances en mai et en septembre !).

Nous le savons toutes le stress peut influencer le cycle menstruel, et donner une situation irrégulière alors qu'il n'y a pas de problèmes de fertilité. Qui n'a pas rencontré la situation où - au moment d'un gros challenge - le cycle semble suspendu, ne reprenant son cours normal qu'à l'issue de cette grosse charge émotionnelle !

Conclusion  :

La vie moderne est souvent stressante, nous sommes assaillies continuellement par des sollicitations, tracas, bruits extérieurs. Bref tout un tas de petits ennuis qui, au final nous donnent  l’impression de ne plus maîtriser notre vie.

Prendre soin de soi est la base du bien être physique et émotionnel, a fortiori avant de concevoir un enfant… Pensez à garder du temps pour vous. Evitez le plus possible d’avoir un emploi du temps surchargé. L’idéal est de vous réserver un créneau horaire pour faire ce que vous aimez vraiment, vous détendre, vous reposer, bien manger, prendre le temps de lire…

View comments about this article


top